bandeau lateral 2On ne peut pas « définir » le Taiji Quan brièvement car il présente trop de facettes pour être ramené à une formule simple. Le Petit Robert, dictionnaire de la langue française, s’y risque cependant :

« Taï chi : Gymnastique chinoise, série de mouvements lents et très précis ».
« On dit aussi Taï-chi Chuan ».

Un certain embarras est perceptible devant cette « chose » chinoise qui n’a que de lointains rapports avec ce que l’Occident connaît bien : la gymnastique.

Tentons cependant l’impossible en essayant de caractériser la pratique du Taiji Quan :

La pratique du Taiji Quan, c’est la sensation de l’INTIME LIAISON entre le CORPS et l’ESPRIT dans le déroulement d’un MOUVEMENT doux et constant, qui en fait un art beaucoup plus subtil et varié qu’une simple gymnastique
Pour comprendre et ressentir cela, il faut pratiquer. Mais on peut en revanche décrire les effets de la pratique régulière sur notre santé dans des domaines aussi divers que la physiologie, la biomécanique, la psychologie…

Les BIENFAITS du Taiji Quan sur de nombreuses FONCTIONS VITALES sont avérés :

- Harmonisation des fonctions cardiovasculaires et respiratoires
- Renforcement de la force musculaire des membres inférieurs
- Contrôle des membres supérieurs
- Equilibre postural dynamique et statique
- Réduction de la nervosité, régulation de l’humeur
- Amélioration des capacités attentionnelles…

Ces effets sont probablement dus au fait que les mouvements du Taiji Quan, très précis, doivent être exécutés lentement et avec une grande concentration. Mais ils n’apparaissent qu’à une condition : la REGULARITE DE LA PRATIQUE.

Enfin, il faut signaler l’existence d’une autre facette très importante du Taiji Quan : la dimension martiale. Oui, le Taiji Quan est fondamentalement un ART MARTIAL CHINOIS millénaire ! Mais cela est encore une autre histoire, que seule la pratique régulière permet d’éclairer !

La pratique du Taiji Quan est ouverte à TOUTE PERSONNE, sans considération d’âge ni d’expérience « sportive » préalable.
Notre pratique du Taiji Quan : le Style YANG de Maître YANG ZHENDUO, 4ème génération de la Famille YANG.

yang zhen duoMaître YANG ZHENDUO

Maître YANG est le 4ème de la génération de la famille YANG . Reconnu mondialement comme héritier de sa riche tradition familiale, il est leader du style Yang.

Il est né à Bei Jing en 1926 est est l’arrière petit fils de Yang-Luchan, créateur du style Yang de Taiji quan. Son grand-père est Yang Jianhou, 2ème génération de la famille YANG. Son père est YANG Cheng fu, 3ème génération et un des artistes martiaux les plus réputés du XXème siècle.

Les postures finalisées par Yang Cheng Fu dans ses dernières années sont les derniers standards que le maître YANG Zhenduo prône dans son enseignement et s’efforce de transmettre dans sa pratique. YANG Zhenduo fut initié au Taijiquan par son père dès l’âge de six ans. A la mort de ce dernier, il poursuivit son apprentissage sous la direction de ses deux frères aînés YANG Zhenming et YANG Zhenji. En 1960, Maître YANG Zhenduo s’établit à TAIYUAN, capitale de la province de SHANXI ; à partir de cette époque le style yang traditionnel se développe depuis Taiyuan vers les villes avoisinantes, vers la province, et vers les autres pays . Ses étudiants se comptent désormais par dizaine de milliers dans la province, en Chine…et dans le monde, et leur nombre ne cesse de s’accroître. En 1962, lors d’une représentation nationale il est reconnu le digne successeur de son père. Plusieurs prix lui sont décernés au cours de compétitions nationales. En 1996 l’académie WUSHU chinoise reconnaît maître YANG Zhenduo parmi les 100 premiers Maîtres de WUSHU en Chine. Il cumule, depuis 1980, plusieurs fonctions :

* membre de l’académie de recherche sur le WUSHU,

* membre de la commission nationale de la culture physique et des sports,

* membre de la fédération nationale de WUSHU,

* Vice président de l’association de WUSHU du Shanxi,

En 1982, YANG Zhenduo crée l’association du style YANG du Shanxi dont il est depuis, le Président. L’association compte maintenant plus de 30 000 membres dans toute la province et est la plus grande du genre dans toute la chine. Premier YANG à quitter la Chine pour enseigner, il a voyagé dans de nombreux pays pour partager son charisme et son art. C'est en 1985 que Jame Kou et Monique Sangnier l'invitent en France pour la première fois. Pendant plusieurs années, il animera de nombreux stages à Paris et en Bretagne. Depuis les années 1990, YANG Zhenduo a rendu des visites régulières aux USA, en passant par le BRESIL et les pays d’Europe pour y diriger des séminaires de Taiji, avec son petit fils YANG JUN. En octobre 1998 Maître YANG Zhenduo fonde l’association internationale de taiji quan de style YANG, dont il est le Directeur. Avec son appui, en une année à peine, l’association internationale s’est développée avec 18 centres dans 9 pays et plus de 350 membres. YANG Zhenduo a consacré sa vie au taiji guan pour transmettre l’héritage familial avec sa désormais très célèbre phrase : « Le Taiji Quan : Pont culturel entre les peuples ».

Yang JunMaître YANG JUN

Né en 1968 à Taiyuan, Maître Yang Jun est descendant de la 6ème génération du créateur du style Yang de Taiji Quan. Fils de Yang Dao Fang et petit-fils de Maître Yang Zhenduo, il est désormais le représentant de l’héritage familial, Maître Yang Zhenduo ayant pris sa retraite.

Diplômé de l’université de Shanxi en éducation physique (1989), Maître Yang Jun est également reconnu par la fédération chinoise de Wushu du Shanxi en tant qu’expert renommé en arts martiaux. En 1996, il fut certifié arbitre national de plus haut rang, et est nommé premier arbitre à la compétition nationale de Tai Chi Chuan de 1998 en chine.

Yang Jun commença l’entraînement avec Maître Yang Zhenduo à six ans. Ses compétences vont du Taiji Quan, au sabre, à l’épée et à la poussée des mains. Il connaît aussi d’autres formes de Taiji.

A partir de 1982, après un voyage à Singapore, Maître Yang Zhenduo l’emmène avec lui chaque fois qu’il part à l’étranger pour enseigner. A présent, après une vingtaine d’années et des dizaines de séminaires à travers le monde, Yang Jun conduit maintenant ses propres séminaires.

Depuis 1995, Yang Jun est vice-président des services et de l’entrainement de l’association de Tai ji de style Yang du Shanxi avec plus de 30 000 membres dans sa province natale du Shanxi.

En octobre 1998, Yang Jun crée, avec Maître Yang Zhenduo, l’Association Internationale dont il est depuis lors le Président.

En août 1999, il s’établit aux Etats-Unis avec sa femme Fang Hong, pour se consacrer à l’association internationale et pour y développer une Ecole à Seattle. Yang Jun sera le premier membre de la famille Yang à quitter la Chine pour vivre à l’étranger.

Fidèle à la tradition familiale, Yang Jun dispense avec talent l’enseignement ancestral, alliant tradition et modernité pour la joie de tous.